Le Cannet : une journée aux anges

Le Cannet, c’est la ville idéale pour s’offrir la part des anges !

D’ordinaire, quand on parle de la part des anges, c’est pour désigner la partie du volume d’un alcool qui s’évapore pendant son vieillissement en fût. Mais ici, c’est du concret que vous allez vous mettre sous la dent.

Manger chez Bruno Oger

Les anges dont je vous parle, c’est d’abord en référence à la Villa Archange et au Bistrot des Anges,  les deux établissements du chef doublement étoilé Bruno Oger.

Avec Bruno, ça fait 20 ans qu’on se connaît  et autant qu’on se cherche mais j’ai enfin compris pourquoi grâce à la photo : c’est parce qu’on ne  regarde pas dans la même direction.

Bruno Oger et Anne Sallé

L’endroit où on se retrouve toujours – car on y arrive – c’est autour de la table. La dernière fois qu’on s’est vu, c’était dans le cadre de mon Food Tour Côte d’Azur (juin 2020). Je lui avais demandé “Fais-moi un pique-nique qui reflète ta cuisine, sain, simple et facile à refaire”. Jugez-en vous-même… et retrouvez prochainement ses recettes sur mon blog et dans mon carnet de voyage.

Evidemment, j’étais… aux anges !  Et c’était sans savoir la suite…

Immanquable : le Vieux-Cannet

L’Office de Tourisme s’était proposé de me faire découvrir les richesses locales  : ça ne se refuse pas.

J’en suis sûre : vous serez séduits par le Vieux-Village à l’âme provençale, sa place centrale avec vue panoramique sur la littoral, ses échoppes d’artisans d’art, ses placettes ombragées. Et tout ça à 10 minutes à peine du bord de mer, de la Croisette et des paillettes de la Ville du Cinéma !

Autre étape incontournable : le musée Bonnard, une vraie merveille, le seul musée au monde consacré à l’œuvre de cet artiste marquant des 19e et 20e siècles. Sur la fin de sa vie, l’artiste avait adopté les paysages et la lumière du Cannet. Il y peignit près de 300 toiles, dont plusieurs mondialement connues. Si vous ne faites pas le musée, empruntez au moins l’un de ces parcours pédestres qui vous permettront de découvrir ses lieux sources d’inspiration.

Mais le clou pour moi – et j’aimerais avoir votre avis -, c’est la chapelle Saint-Sauveur, une fête de l’esprit et du regard ! Habillée par l’artiste Théo Tobiasse qui use là d’une multiplicité de techniques, elle incarne la fête de  la  création : peintures sur panneaux sculptés en bois, mosaïque, vitraux nous entraînent dans un  tourbillon de couleurs autour du thème “La Vie est une fête”. Sur le parvis, l’oiseau de lumière, prêt à prendre son envol vers la vie et la paix, attend votre passage.

Si vous avez un petit creux, faites escale au Bistrot Saint-Sauveur. Le chef vous régalera d’une pâté en croûte grande  tradition, d’une poêlée de rognons et ris de veau financière et autres plats du terroir. Un peu lourd tout ça pour moi aujourd’hui (eh oui, les goûts changent) mais tellement bon !

A bientôt pour une nouvelle destination !

Carnet d’adresses :

  • Villa Archange, Rue de l’Ouest, 06110 Le Cannet
  • Musée Bonnard, 16 Boulevard Sadi Carnot, 06110 Le Cannet
  • Chapelle Saint-Sauveur, rue Saint-Sauveur, 06110 Le Cannet
  • Bistrot  Saint-Sauveur, 87 rue Saint-Sauveur 06110 Le Cannet

Laissez un commentaire