Jacques Rolancy : « à Nice, j’ai acheté un emplacement »

 

Dans la famille Rolancy, tout le monde est MOF.

Le père était MOF. La mère a été la première femme MOF des métiers de bouche réunis. Le cousin est MOF pâtissier. Habitué à la bonne chère, au respect du produit et de ceux qui les produisent, Jacques Rolancy  n’y déroge pas dans son restaurant niçois. Ce lyonnais d’origine y a creusé son trou, lentement mais sûrement, dans le Carré d’Or, autour des poissons qu’il achète directement aux pêcheurs bretons. La fraîcheur est garantie, les coûts maîtrisés, les goûts et les saveurs assurés.

Dans cet interview, il nous parle de son établissement, de ses valeurs, de son amour pour le métier et le produit.  Chez lui, les amateurs de techniques de salle seront servis. Jacques Rolancy les défend du mieux qu’il peut grâce à la complicité de son personnel. Et voir la découpe d’une sole meunière ou d’un loup devant soi confère à la dégustation un peu plus de magie…

Les vendredis 19 et 26 février,

Mikuy et Jacques Rolancy

vous invitent à

une soirée prestige

autour d’un

menu dégustation et

de jeux gastronomiques.

 

Pour plus d’informations :

Abonnez-vous à la newsletter !

captcha