« En 2050, la terre abritera 10 milliards d’êtres humains mais ne pourra en nourrir que 6 milliards ».

C’est le constat révélé par Hervé This, chimiste, père de la cuisine moléculaire dans les années 1980 et secrétaire de la section alimentation humaine de l’Académie de l’agriculture. Sa cuisine « Note à Note », faite de composés, pourrait-elle sauver le monde ? La cuisine classique sera-t-elle « has been » ? Avec les deux vidéos ci-dessous, faites-vous votre avis.

Perso, même si ses arguments sont intéressants et valables, j’ai un peu de mal à m’imaginer manger des poudres et à devoir renoncer à l’émotion que me procure la vue d’une belle tomate sur l’étal du marché ? Adolf Huxley, j’aime bien, mais juste à la lecture. Et vous ?