Restos : mon top 10 en cadeau de bienvenue…

On va se la faire « style mitraillette »… Un mot, un resto ! D’ailleurs c’est souvent comme ça que ça se passe quand je dis quelle est ma profession. « Super ! Alors, vous devez connaître tous les bons restos ? »...

Oui je connais (presque) tous les bons restos. (Pour ceux qui seraient passés aux travers des mailles du filet, je compte sur vous pour me les signaler). Et je me suis rendue compte que ce que les gens attendaient, c’était que je leur donne une liste… pour comparer avec ce qu’ils connaissent déjà, pour se rassurer peut-être, parce qu’un nom c’est facile à retenir quand il est associé à un mot précis. Ou pour d’autres raisons qui leur appartiennent.

Alors, pour moi…

Un bon poisson…

C’est indiscutablement « Chez Loulou » à Mandelieu où Eric Campo taquine drôlement bien le produit.(http://www.restaurant-chezloulou.com)

 Une bonne viande…

Je réserve Au Garçon Boucher à Villeneuve-Loubet, le restaurant de la famille Beltrando, où on est boucher de père en fils.  (Page facebook)

Au Garçon Boucher    

S’encanailler…

C’est sans hésitation au Bistro du Clos de Daniel Ettlinger. (http://www.hotel-du-clos.com)

ou au Bistrot Saint-Sauveur de Claude Sutter. (http://www.bistrotsaintsauveur.fr/)

 

Végétariens, végétaliens, adeptes du bio ou du sans gluten…

Mes amis ne jurent que par Paolo Sari, chef du restaurant Elsa* certifié 100% bio, à Monaco, depuis que je leur ai présenté. (http://fr.montecarlosbm.com/restaurant-monaco/gourmet/elsa)

 

Une virée en montagne…

Je ne l’envisage pas sans une pause gourmande à La Fripounière, le gîte d’étape et de séjours de Patrick Caron, à Roubion,  pour ses succulentes charcuteries artisanales et fromages de producteurs.(www.lafripouniere.com)

Ou encore à l’auberge Le Robur*, à Roure, pour la fine cuisine gastronomique de Christophe Billau. (www.aubergelerobur.fr)

 

Pour une « retraite » gourmande en bord de mer,

loin du monde et de toute agitation fébrile, je réserve à La Table de Patrick Raingeard*, le restaurant du Cap Estel, sur sa presqu’île privée de deux hectares… un charme fou et de tendres saveurs ! (www.capestel.com)

 

Quand je pète les plombs…

Je vais au Court-Circuit, à Nice, restaurant alternatif où tout est sain et simple. (www.courtcircuitcafe.org)

Court-Circuit

 

 

 

 

 

 

 

Et quand j’ai envie de faire la R’évolution

Je vais chez David Faure, à Aphrodite, à Nice, et je passe ma rage entre un escargot perdu dans la brume, un poulpe de roche échoué sur nos rivages, l’estocaficada à l’églefin ou encore une inclusion de grillons en bubble au whisky parce que manger des insectes, c’est bon pour la santé et la planète ! (www.restaurant-aphrodite.com)

* Etablissement étoilé au Guide Michelin.

Commentaires (2)

Suis très très fière de TOI…..
Continue « ça goûte BON »
Ne sais pas « lyker » car pas Facebook
A très très vite.
Bisous ma BELLE

Je reconnais bien là la gourmande et « gourmet person » 🙂
Merciiiii

Laissez un commentaire