Quand le Professeur Joyeux rencontre des chefs, voilà ce qu’il leur dit…

Ecrivain et conférencier, ancien professeur des universités-praticien hospitalier de cancérologie, Henri Joyeux est plein d’humour. « Il vaut mieux un bon menu qu’une ordonnance » ou « mieux vaut aller au resto qu’à l’osto » affirme-t-il, « à condition que l’alimentation servie soit compatible avec un organisme humain tel qu’est le nôtre pour que nous restions en bonne santé ».

« La gastronomie, pour moi, est synonyme de santé »

Au micro de Mikuy, le Professeur évoque la beauté ce qu’il appelle notre « Palais des Saveurs » (NDLR : bouche) et tout ce qui s’y passe, le renouvellement des papilles de la langue tous les 10 jours (celui de  l’odorat intervient tous les 3 mois), l’importance de la mastication pour une bonne digestion etc.

« Oui, nous sommes faits pour nous régaler, défend-t-il, et le produit est primordial, dans son choix, dans sa  préparation, dans sa cuisson, dans sa présentation. »

Il rêve aujourd’hui d’ajouter aux étoiles gastronomiques des étoiles de santé… « C’est à nous médecins et hommes de santé de travailler dans ce sens en collaboration avec des gastronomes « .