J’ai rencontré Paolo Sari, le chef étoilé du restaurant Elsa, Monte-Carlo Beach, sur le salon Chefs World Summit. Il m’a dit :

  • Etre bio, c’est faire les choses avec amour pour la nature, faire du bien au client et à l’économie.
  • Contrairement à ce qu’on entend, ça ne coûte passe plus cher.
  • Et oui, la certification est importante.
  • Par contre, les chefs doivent être plus engagés.
  • Et le succès de la démarche bio passe par le choix du consommateur qui doit dire oui à la santé, au respect de la nature et retrouver l’envie de cuisiner et de s’amuser en cuisine.

D’accord ? Pas d’accord ? Exprimez-vous !