Rester sur sa faim, c’est le comble pour une journaliste gastronomique ! Pourtant des fois ça m’arrive… quand le format, l’espace, le style (ou les trois à la fois !) ne me permettent pas de m’exprimer pleinement. Ma plume rêve alors d’humour et d’insolence et se cabre. C’est comme ça que Mikuy est né…

Mikuy – prononcer « mi-cuit » -, c’est d’abord mon pseudo. C’est court, facile à retenir, un brin impertinent et ça sonne gourmand. En langue quechua, ça veut dire « manger » et ça me va bien… J’ai sévi dans les écoles de Nice en son nom. C’est aussi le nom de ce blog avec qui vous devrez désormais compter, la faute à David Faure, le chef étoilé d’Aphrodite, à Nice.

« Vis ma vie, dans mes cuisines », qu’il disait ! Avant, je pensais que j’avais raté ma vocation et que j’aurai du faire cuisine au lieu d’être journaliste. J’ai fini par me décider, j’y suis allée et là, j’ai vraiment compris.

J’ai embauché à 8 heures, suis sortie à minuit (heureusement qu’il y avait une pause sieste…). J’ai vécu au rythme de la brigade, debout à piétiner pendant des heures, à la chaleur des fourneaux, j’ai essuyé les coups de feu, les engueulades et les compliments, participé à la mise en place et au dressage, et même si je sais maintenant fabriquer des macaronis virtuels et des tas d’autres choses, j’ai mis 3 jours à m’en remettre !

Et là je me suis dit : « à chacun son métier ! Les chefs, les vrais, hommes ou femmes, sont des dingues qui ne vivent QUE pour la cuisine, le beau produit et le bel ouvrage. Toi, ce que tu sais faire le mieux, c’est écrire et la meilleure façon de leur rendre hommage, c’est de mettre en lumière leurs talents de poète, de chercheur, de révéler l’humain derrière le professionnel.

Vous l’avez compris, je vais beaucoup parler de cuisine dans ce blog : portraits, recettes, coups de cœur, astuces et tours de main, nouvelles tendances, bonnes adresses… mais pas que ! J’évoquerai aussi tout ce qui fait la richesse du repas gastronomique des Français classé en 2010 au patrimoine culturel immatériel de l’humanité.

Likez, likez, likez… vous ferez preuve – et œuvre – de bon goût. La gastronomie et le bien-manger ont besoin de vous.

Anne Sallé alias « Mikuy »