Le mojito est le cocktail estival préféré des Français, devant le kir royal et le kir classique.

Viennent ensuite la pina-colada, le ti-punch, la margarita, le gin tonic… C’est ce que révèle l’enquête menée par CGA-Nielsen (1). Côté saveurs, les préférences sont marquées : amères pour les hommes au-delà de 35 ans, sucrées et fruitées pour les plus jeunes (Ah ! les Sex on the Beach et autre Cosmopolitan…). Les femmes, elles, c’est dit, optent pour le fruité et le pétillant.

La nuit, tous les chats sont gris… si on a trop bu !

La nuit n’est pas le domaine réservé de la consommation des cocktails, non, non !

Si la grosse majorité est consommée entre 21 heures et minuit et surtout entre 19h et 21h – fameux happy hours 🙂 -, l’heure du déjeuner et le créneau 17h -19h se taillent leur (petite) part.

Les cocktails deviendraient-ils une alternative aux apéritifs classiques ? Peut-être. Mais je vous mets au défi d’avoir bon appétit après une bonne pina-colada en entrée de repas… J’ai essayé ! J’ai regretté !

La saisonnalité des cocktails, c’est une réalité !

Alors bien sûr, ça n’étonnera personne, l’été reste la saison principale de consommation des cocktails (cité par 94% des répondants). Sauf que 3 consommateurs de cocktails sur 4 en consomment au printemps, et plus d’1 sur 2 en automne (57%) ou en hiver (54%). Quand c’est bon, y a pas de saison !

Le printemps et l’été jouent une carte fruitée et sucrée, plutôt sur l’agrume. L’automne et l’hiver se font crémeux et chauds, sur le cidre ou le café… Le cocktail sort des bars de nuit, s’exhibe dans les établissements de jour ou sur les rooftop (le nec !) et apporte avec lui son habit décontract’ et djeun’.

 (1) Le cocktail en CHR : enquête en ligne réalisée par CGA-Nielsen auprès de plus de 1162 français âgés de 18 à 65 ans en février 2016.