Il ne devait rester qu’un an auprès de Roger Vergé. Il y est resté 23 ans. Daniel Desavie, chef du restaurant éponyme à Valbonne, se souvient…

Une rencontre fortuite avec le chef, déjà connu pour sa célèbre « cuisine du soleil », au sortir de son apprentissage et Daniel Desavie s’est retrouvé entraîné dans une belle aventure : celle de la découverte de sa propre vocation, de beaux produits – truffe, foie gras, homard – du travail bien fait, de la bienveillance d’un chef envers ses équipes…

Son meilleur souvenir ? « C’est l’homme, un personnage très humain, agréable, mon deuxième père ».

Ce qui l’a impressionné ? « Le volume de clients, de 200 à 250/jour. la masse de travail était énorme mais tout le monde s’encourageait. Il y avait une véritable osmose entre tout le monde ».

Sa façon aujourd’hui de lui rendre hommage ? Peut-être sa « raviole de fleurs de courgette farçies aux champignons » ? « La fleur de courgette de Roger Vergé était très connue et je ne voulais pas copier quand j’ai ouvert ma table. Et puis mon maraîcher Jean-Charles Orso m’a fait une surprise : il m’a dit  » tu viendras chercher tous les jours 50 fleurs de courgette. Quand on s’installe, c’est un beau cadeau. Je les cuisine à la Daniel Desavie, en hommage à ces deux hommes ».

Daniel Desavie et Anne Sallé

Daniel Desavie en vidéo :